Droit de retrait pour les agents de sécurité ?

Le constat

Vous êtes confrontés à la crise du covid-19 et souhaité appliquer votre droit de retrait ? Cela peut être tentant mais vous retrouverez ici tout les éléments pour savoir si vous pourrez l’exercer.

Tout d’abord, nous tenons à remercier et féliciter l’ensemble des personnels qui sont sur le terrain pour nous aider à continuer de vivre et qui nous facilite la vie. Personnel soignant, des centres commerciaux, gendarmes, policiers, agents de sécurité,…..

Tout d’abord, le droit de retrait consiste pour un salarié de pouvoir quitter son poste et lieu de travail sans avoir l’avant de l’employeur. Pour cela, vous devez vous retrouver dans une situation de danger immédiat pour votre vie ou votre santé. En général, les agents de sécurité sont confrontés immédiatement au public mais celui-ci n’est pas forcément touché par ce virus.

Complexité de démontrer cet état de danger immédiat

Comme vous pouvez l’imaginer prouver que vous êtes en état de danger immédiat est compliqué à démontrer auprès de votre entreprise. Faites aussi attention en quittant votre poste de ne pas mettre une autre personne en danger.

Par contre si vous avez un collègue qui est avéré positif au virus ou si votre employeur en mets en aucunes protections dans ces cas là vous pouvez exercer votre droit de retrait. Tout en sachant que le contexte où l’on se retrouve et la conjoncture économique, il se peut que vos arguments ne soient pas en votre faveur. C’est pour cela qu’il vaut mieux vous équipez au maximum pour y faire face.

Protégez-vous au maximum !

De plus, les entreprises ont tendance à sous-estimer le besoins des agents de sécurité en protection face à ce virus. Nous vous conseillons donc de vous équiper vous-même afin de vous protéger au maximum du virus.

Vous retrouverez plus d’informations en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post